Blog : Coaching & développement personnel

Un outil pour mieux se connaître : la fenêtre de Johari

Mieux se connaitre avec la fenetre de Johari-Exercice
Temps de lecture : 4 minutes

Exercice pour mieux se connaître : la fenêtre de Johari

La fenêtre de Johari est un outil d’introspection accessible et pertinent qui permet de comprendre la part des informations sur soi que l’on connaît, et l’autre pas. Son appellation vient de la contraction des prénoms de ses deux créateurs : JOseph Luft et HARrIngton Ingham.

Apprendre à mieux se connaître est un enjeu de développement personnel qui enrichit régulièrement notre rapport aux autres.

La fenêtre de Johari est un outil qui nous informe sur nos modes de communication et l’image que l’on renvoie.

Au niveau de la connaissance de soi, on néglige souvent une partie qu’on croit ne pas dépendre de nous : la perception des autres sur nous-même.
Les deux psychologues américains, Joseph Luft et Harry Ingham, se sont inspirés de la PNL ( Programmation Neuro Linguistique ) afin de mettre au point cet outil d’analyse de notre communication. C’est ainsi qu’ils le définissent : « Ce modèle séparé en quatre quadrants représente le degré de connaissance de l’autre et de soi-même dans les relations entre individus. Elle traduit les différentes interactions entre un individu et le groupe dans lequel il évolue.»

La fenêtre de Johari, outil de connaissance de soi, sert à classer les différentes informations sur une personne. Pour mieux se connaître, ce modèle prend en compte les données intérieures comme les données extérieures. C’est à dire qu’il croise la propre perception de soi avec la perception de soi par l’autre.
Pour cela, la fenêtre de Johari se divise en zones de connaissance et zone d’ignorance.

  • Les zones connues de la personne, appelées zone publique et zone cachée
  • Les zones inconnues de la personne, appelées zone aveugle et zone inconnue

La fenêtre de Johari s’utilise autant en marketing qu’en développement personnel ou en management. Elle aide à la prise de conscience de soi, de nos messages conscients et inconscients, de nos attitudes, des pensées qu’on véhicule, etc

Mieux se connaitre avec la fenetre de Johari-Exercice

Les 4 zones de la fenêtre de Johari

Zone publique : ce sont les informations connues publiquement. Nos activités, nos études, nos compétences, notre situation personnelle, notre milieu social, nos attitudes automatiques. Elle représente la manière dont tout le monde nous voit.
Ex : On dit de vous que vous aimez découvrir le monde. Oui, c’est vrai, vous êtes d’accord, vous avez beaucoup voyagé.

Zone cachée : il s’agit de notre façade. Ce sont les informations que nous ne jugeons pas nécessaires de transmettre à autrui ou que nous n’avons pas pensé à révéler. Il se peut par exemple que vous n’ayez jamais dit, par pudeur, que l’altruisme occupait une grande place dans votre vie et que vous consacriez vos week-ends à aider les plus démunis. La zone cachée est alimentée à la fois par une action consciente et par des réflexes inconscients. Dans un autre sens, il se peut aussi que vous cachiez à votre entourage que vous êtes quelqu’un de très jaloux, possessif ou colérique en donnant une apparence joviale.
Autre exemple : sembler sûr de soi et confiant, alors qu’on doute de soi en permanence.

Zone aveugle : Cette zone représente l’image qu’ont les autres de nous mais que nous ne connaissons pas. Cette partie est essentiellement dûe à des actions inconscientes de notre part : communication non- verbale, lapsus, tics de langage… Tout cela nourrit ce que les autres pensent ou disent de nous, sans nous en faire part. Si cette zone est particulièrement dominante, cela peut signifier un excès de susceptibilité, d’agressivité, de rigidité,etc

Zone inconnue : nous avons tous du potentiel inexploité, des talents et des ressources que nous n’avons pas encore exprimés, mais aussi des désirs et des besoins que nous gardons enfouis en nous sans le savoir. Les informations contenues dans cette zone sont donc inconnues de nous et des autres. C’est une zone inexploitée.

Tout ce qui augmente la « zone publique » améliore l’estime de soi.

Comment utiliser la fenêtre de Johari pour développer de bonnes relations ?

Une aisance relationnelle s’acquiert avant tout par une bonne communication. Et, alors que la communication est la base de toute relation humaine, bien communiquer n’est pourtant pas si simple. Beaucoup de paramètres entre en ligne de compte. Par la découpe de ses zones et la proposition de développer sa “zone publique” en réduisant les 3 autres, la fenêtre de Johari est un exercice utile pour développer une communication efficace. Elle permet d’être “aligné”, excellent sésame pour renforcer son estime de soi.

Comment élargir sa “zone publique” et réduire les 3 autres ? Croire en soi !

Pour passer la zone aveugle en zone publique :

Ecouter, accueillir les feedbacks constructifs, oser solliciter l’avis de son entourage. Face aux critiques, les accueillir comme source de progression et savoir remercier son interlocuteur de sa franchise même si ce n’est pas agréable.

🎯 Faire taire l’ego / savoir se remettre en cause


Pour passer la « zone cachée » en « zone publique »

L’outil principal est d’oser exposer son authenticité et ses vulnérabilités en exprimant ses pensées, ses émotions, ses besoins. Dans le respect de soi et de l’autre, ce qui implique parfois des retenues. Ce n’est pas très utile de dire à un ami qu’on n’a pas vu depuis longtemps « Oh la la, quel coup de vieux tu as pris ! » Même s’il est conseillé de garder aussi un « Jardin secret » pour respecter son intimité, une trop grande “zone cachée” peut signaler une trop forte volonté de contrôle et un manque de confiance en soi.

🎯 Lâcher prise / Être vrai

Transformer la « zone inconnue » en « zone publique »

C’est une expérience favorisée par le fait de sortir de sa zone de confort : Instaurer des changements, relever des défis, explorer, faire de nouvelles expériences, accueillir la nouveauté,,, Soyons curieux et audacieux !

Transformer une “zone inconnue” en “zone publique” peut aussi survenir lors d’une réussite, d’une épreuve, ou en affrontant un traumatisme. Par exemple, en s’appuyant sur ce que nous a appris une souffrance, on se découvre des forces et des ressources insoupçonnées; « Je ne suis pas ce qui m’arrive, je suis ce que je choisis d’en faire ».

🎯 Oser / Développer sa capacité de résilience

En voilà un bon exercice pour mieux se connaître !
Il ne vous reste plus qu’à remplir les cases ! A vos crayons et bon courage ! 😉

Laure de Balincourt

Réservez un stage pour CROIRE en SOI :

À ton tour, ouvre la porte de ton avenir

Le Parcours du Loup Blanc est un parcours de développement personnel et de coaching spécifiquement élaboré pour les jeunes ( ados, lycéens, jeunes adultes ).

découvrir nos stages de développement personnel pour augmenter la confiance en soi
©Parcours du Loup Blanc - Stage confiance en soi | estime de soi

Transdisciplinaire et progressif, il est adapté à tes besoins. Pourvu d'outils pragmatiques et efficaces que tu découvriras lors des différents stages, il te servira autant dans ta vie quotidienne que lors de tes apprentissages.

Axé sur la confiance en soi, l'estime de soi, l'affirmation de soi, cette boîte à outils t'ouvre les portes de possibles en t'accompagnant sur les chemins d'une connaissance de toi-même et d'une plus grande conscience de soi, et donc de l'autre !